Informations

Liste des chiens interdits par le gouvernement de l'Ontario


L'Ontario, à Toronto, au Canada, a adopté des lois qui réglementent les chiens autorisés dans la province. Selon le gouvernement, la loi a été mise en place pour rendre les gens plus sûrs en les protégeant des chiens potentiellement dangereux et violents.

Pit Bull

La principale loi sur les chiens en Ontario qui interdit certains chiens fait partie de la Loi sur la responsabilité des propriétaires de chiens. La poussée de l'interdiction des chiens vise spécifiquement les pit-bulls. Une clause de droits acquis dans la loi, qui est entrée en vigueur en 2005, permet aux propriétaires qui avaient des pit-bulls avant la promulgation de garder leurs animaux. Cependant, la loi exige également que les propriétaires stérilisent les animaux de compagnie et les tiennent toujours en laisse et muselent les animaux lorsqu'ils ne sont pas à la maison.

Relations Pit Bull

D'autres chiens étroitement liés à la race pit-bull sont couverts par la loi qui interdit les pit-bulls. Selon le site Web du ministère du Procureur général de l'Ontario, trois autres races spécifiques sont incluses dans l'interdiction. Le Staffordshire Bull Terrier, l'American Staffordshire Terrier et l'American Pit Bull Terrier sont tous des races interdites.

Chiens dangereux

Les chiens en Ontario qui constituent une menace pour les gens sont interdits, quelle que soit la race à laquelle ils appartiennent. Cela signifie que tout chien qui a mordu une personne dans la province pourrait être déclaré dangereux. Cela entraîne des mesures de protection imposées par le tribunal, qui pourraient inclure une ordonnance du tribunal pour la destruction du chien.

Chiens qui ressemblent à des pit-bulls

Une distinction importante dans la loi ontarienne est qu'un chien relève de la loi sur les pit-bulls même s'il ne s'agit pas d'un pit-bull, mais qu'il pourrait être confondu avec un chien. Cela donne aux législateurs et aux agents chargés de l'application le droit de déclarer un chien illégal s'il ressemble à la race, même si sa lignée n'est pas conforme aux races déjà mentionnées. À moins qu'un propriétaire ne puisse prouver que son chien est de race pure et appartient à une race non liée au pit-bull, le propriétaire pourrait courir le risque de perdre tout chien qui ressemble étroitement à un pit-bull.

Les références

Ressources


Voir la vidéo: Liste des maladies qui causent le refus de résidence permanente (Octobre 2021).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos