Informations

Qu'est-ce que le syndrome de Hunter chez les chiens?


Le syndrome de Hunter, officiellement connu sous le nom de trouble mucopolysaccharidose, est une anomalie génétique survenant chez les chiens et les humains. C'est un trouble du stockage métabolique entraînant une carence en enzymes lysosomales, qui affecte presque tous les systèmes du corps du chien. Aussi connu sous le nom de syndrome de Sly, le syndrome de Hunter est généralement évident chez les chiots au moment où ils atteignent l'âge de 1 mois. Malheureusement, leur état continue de se détériorer à mesure qu'ils grandissent. La consanguinité peut prédisposer un chien au syndrome de Hunter.

Syndrome de Hunter

Le syndrome de Hunter résulte d'une carence enzymatique. Les mucopolysaccharides, qui aident à la formation osseuse, ainsi que celle de la peau, de la cornée et du cartilage, ne remplissent pas correctement leur fonction en raison d'un manque d'enzymes lysosomales. Ces enzymes garantissent que les réactions chimiques dans le corps se déroulent au rythme correct. Lorsqu'elles sont déficientes, les cellules ne fonctionnent pas comme elles le devraient. Votre vétérinaire peut diagnostiquer le syndrome de Hunter en effectuant un examen physique, des tests sanguins, des analyses d'urine et en mesurant les taux d'enzymes lysosomales de votre chien dans son foie. Votre vétérinaire peut également effectuer des radiographies du squelette pour déterminer le degré d'anomalies osseuses.

Races affectées

Bien que tout chien puisse naître avec le syndrome de Hunter, il apparaît plus souvent chez certaines races. Il s'agit notamment du Labrador retriever, du Plott hound, du Rottweiler, du caniche miniature, du berger allemand, du pinscher miniature, du Boston Terrier, du Welsh Corgi, du Chesapeake Bay Retriever, du schnauzer miniature et du teckel à poil dur.

Signes et symptômes

Chez les chiens gravement atteints, les signes du syndrome de Hunter sont évidents. Certains chiots naissent avec un front anormalement grand et une mandibule large. Les chiens ont généralement les pattes arrière arquées et présentent une boiterie ou des difficultés à marcher. Les autres signes comprennent des souffles cardiaques, une diarrhée chronique, des problèmes respiratoires, des déformations du squelette, une hypertrophie du foie et de la rate, des problèmes de vision, une langue élargie, une maladie dégénérative des articulations et des retards de développement. Les chiens nains souffrent souvent du syndrome de Hunter.

Traitement et pronostic

Le pronostic pour les chiens souffrant du syndrome de Hunter n'est pas bon. La plupart meurent assez jeunes ou sont euthanasiés en raison de graves déformations et d'une mauvaise qualité de vie. Chez les chiens légèrement atteints, un traitement précoce avec une greffe de moelle osseuse est prometteur, mais la procédure est risquée, coûteuse et nécessite une correspondance de moelle osseuse appropriée. À l'avenir, la thérapie génique pourrait aider les chiens nés avec le syndrome de Hunter. (ref 1) Pour des raisons évidentes, les chiens atteints du syndrome de Hunter ou de malformations apparentées ne doivent pas être élevés.

Les références


Voir la vidéo: Maladies dangereuses pour CHIENS le CORONAVIRUS du CHIEN (Octobre 2021).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos