Informations

Symptômes du coronavirus chez le chien

Symptômes du coronavirus chez le chien


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Symptômes du coronavirus chez le chien

Symptômes du coronavirus chez le chien. Les propriétaires de chiens du monde entier partagent ce qu'ils vivent avec leurs chiens, ce qu'ils font pour y faire face et pourquoi ils ont les mêmes préoccupations que le reste d'entre nous. Partagez vos histoires avec nous sur notre page Facebook

Pour les chiens, une infection à coronavirus est plus fréquente dans leur intestin, ce qui explique pourquoi elle peut provoquer des vomissements et de la diarrhée. Pour les personnes, COVID-19 peut affecter le système respiratoire, avec des symptômes tels que des difficultés respiratoires et une toux sèche. Le système immunitaire du chien, mécanisme de défense de l'organisme contre les maladies, est faible lorsqu'il est très jeune ou si son système immunitaire est compromis.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les chiens peuvent être très malades à cause de la maladie. Dans certains cas, cependant, ils développent une maladie bénigne, tandis que certains chiens ne présentent aucun symptôme.

"Les signes respiratoires [légers] sont généralement plus fréquents chez les chiots et les jeunes chiens atteints d'une maladie sous-jacente ou d'une suppression immunitaire", indique le CDC. « Alors que des infections virales pouvant affecter les chiens ont été identifiées dans le passé, la présence de COVID-19 chez les chiens n'a pas été documentée. »

Quels sont les symptômes du COVID-19 chez le chien ?

Les signes d’une infection à coronavirus varient selon que le chien a été infecté par COVID-19 ou un autre coronavirus. Le coronavirus n'a pas encore été identifié chez le chien.

Signes et symptômes d'une infection à coronavirus chez le chien :

Les symptômes légers du COVID-19 comprennent la léthargie, la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. Un chien atteint de coronavirus qui a été traité dans une clinique vétérinaire peut ne présenter aucun signe clinique. Cependant, le chien peut ne montrer aucun signe clinique jusqu'à ce que la maladie devienne grave.

Les propriétaires de chiens doivent toujours contacter un vétérinaire s'ils remarquent des symptômes chez leur chien, y compris si leur chien est récemment venu d'une visite à la clinique vétérinaire. Si leur chien est trop malade pour aller chez le vétérinaire, les propriétaires de chiens devraient consulter un médecin pour leurs chiens.

Le COVID-19 se transmet lorsqu'un chien respire de l'air qui a été en contact avec une personne malade qui a le virus. Le virus peut également se transmettre entre chiens.

Le coronavirus est-il plus contagieux chez les chiens que chez les humains ?

La plupart des informations disponibles suggèrent que les chiens peuvent être infectés par COVID-19 par les mêmes voies de transmission que les humains : lorsqu'une personne infectée tousse, éternue ou parle, un chien peut respirer de l'air contaminé par le virus.

Une étude portant sur plus de 1 000 personnes atteintes d'infections confirmées ou suspectées au COVID-19 a suggéré que les chiens ne semblent pas plus susceptibles de tomber malades ou de présenter des symptômes graves du coronavirus que les humains.

Une autre étude basée sur plus de 150 chiens atteints de COVID-19 a suggéré qu'ils semblaient moins susceptibles de tomber malades ou moins susceptibles d'avoir des symptômes graves, sur la base d'une comparaison de plusieurs groupes de chiens qui se sont rendus dans la même clinique vétérinaire. Mais en raison du petit nombre de chiens inclus dans l'étude, les différences de gravité n'étaient pas statistiquement significatives.

Les chiens sont-ils à risque de coronavirus ?

La plupart des informations disponibles sur COVID-19 et les chiens suggèrent que les chiens ne sont pas plus susceptibles de tomber malades que les personnes infectées par le virus, et certaines études ont suggéré qu'ils pourraient être moins susceptibles de présenter des symptômes graves de la maladie.

Mais comme les chiens respirent généralement de l'air contaminé par des virus, le coronavirus peut circuler parmi les chiens. C'est pourquoi un chien peut contracter le coronavirus même s'il n'a jamais eu de contact direct avec une personne infectée par le COVID-19.

Cela peut être une préoccupation, car il est possible que le coronavirus chez un chien soit plus fort ou différent du coronavirus circulant chez les humains. Cela rend le meilleur moyen d'empêcher un chien de tomber malade de COVID-19 différent du meilleur moyen de protéger les gens.

La meilleure façon de protéger les chiens contre le COVID-19 est de les tenir à l'écart des personnes atteintes de la maladie ou qui sont en quarantaine parce qu'elles peuvent être malades. Mais ce n'est pas toujours possible. Et il est difficile d'isoler un chien et de le garder dans un endroit différent des personnes qui ne sont pas malades.

Pour réduire le risque d'épidémie de COVID-19 chez les chiens, il est important de se laver les mains après avoir caressé, manipulé ou embrassé des chiens. Un chien peut être plus susceptible de contracter le COVID-19 de ses propriétaires. Le lavage des mains est donc important pour vous aussi.

Si une personne atteinte de COVID-19 est malade ou soupçonnée d'avoir COVID-19, une zone de quarantaine - séparée d'un refuge ou d'un sauvetage où vit la personne - est un bon moyen de réduire le risque d'épidémie parmi d'autres animaux ou personnes. Il existe différents types de quarantaine :

Les refuges sont un bon endroit pour isoler un chien, ou mettre en quarantaine un chien malade, des autres animaux ou des personnes. La plupart des refuges ont un espace limité. Ils peuvent avoir besoin de limiter le nombre d'animaux, et ils peuvent avoir besoin de limiter le nombre d'animaux entrant dans le refuge. Cependant, ils ont souvent de l'espace pour les chiens ayant des besoins spéciaux.

De nombreux refuges ont un espace pour l'isolement, et tous ont un espace pour l'isolement. Certains refuges ont des espaces d'isolement, où un animal malade peut être isolé des autres animaux de compagnie, mais pas séparé des humains.

Certains refuges ont de petites chambres d'isolement pour les animaux malades.

La plupart des refuges permettent à un animal malade de rester dans une zone de quarantaine, même si le refuge dispose d'un espace limité.

Les sauvetages sont de bons endroits pour un animal ayant des besoins spéciaux, car ils sont généralement capables de trouver une famille prête à s'occuper d'un animal ayant des besoins spéciaux.

Les refuges et les sauvetages ont souvent besoin d'espace pour isoler un animal ayant des besoins particuliers. De nombreux endroits ont peu d'espace pour les animaux ayant des besoins spéciaux.

Tant qu'une zone de quarantaine est séparée des autres animaux dans un refuge ou un sauvetage, une personne infectée par COVID-19 peut continuer à prendre soin de l'animal. De cette façon, la personne malade pourra toujours s'occuper du chien.

Si un refuge ou un sauvetage ne peut pas fournir une zone d'isolement, il peut être possible qu'un chien soit mis en quarantaine dans une pension.

Il est important de savoir que les pensions ne sont pas les mêmes que les cliniques vétérinaires ou les hôtels acceptant les animaux. Même dans un internat avec un bon dossier de sécurité, il est toujours possible qu'une épidémie se produise. Par exemple, les internats ne peuvent pas toujours suivre les directives de propreté recommandées.

Il existe différentes directives à suivre pour les pensionnats afin de protéger l'environnement des animaux de compagnie, mais elles varient d'un endroit à l'autre. Par conséquent, il est difficile de savoir quels types de précautions sont en place.

Lorsqu'une pension ne peut pas fournir une zone d'isolement, un animal de compagnie doit être transféré dans une clinique vétérinaire.

Période de quarantaine

La quarantaine est un bon moyen de réduire le risque de propagation de la maladie d'un animal à l'autre.

Plus un animal malade est séparé du reste des animaux dans un refuge ou un sauvetage, plus le risque de propagation de la maladie à d'autres animaux est faible.

Une quarantaine ne doit pas excéder 30 jours.

Si une période de quarantaine est dépassée, il est possible qu'un agent de quarantaine tombe malade. Si un agent tombe malade, il ou elle devra peut-être quitter son travail.


Voir la vidéo: Sida: quels sont les symptômes du VIH? (Mai 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos